EN FINIR AVEC LA POLIO

24/04/2019

Témoignage / conférence de Daniel Boulet un de nos membre sur la Polio

Daniel est un Rotarien des premières heures contre la poliomyélite

La POLIOMYELITE est une maladie paralysante potentiellement mortelle qui menace toujours de nombreux enfants dans le Monde.

Le virus de la polio s'attaque au système nerveux et peut causer la paralysie en quelques heures.

Il peut frapper à tout âge, mais touche principalement les enfants de moins de 5 ans. Il n'existe aucun remède à cette maladie.

Elle peut toutefois être évitée par l'inoculation d'un vaccin.

Son premier contact avec ce fléau fut à BUKAVU en 1952 où il résidait avec sa famille au CONGO, la vaccination était obligatoire

Il a rencontré plusieurs personnes contaminées dont les parents étaient médecins et qui estimaient que ce vaccin comportait trop de risques. Il a vu de nombreux cas d'enfants paralysés dont le dernier il y a 1 mois dans l'hôpital de LANGON une dame de plus de 70 ans clouée sur un fauteuil depuis l'âge de 5 ans qui dégageait une force de caractère à toutes épreuves

3 pays restent contaminés : Afghanistan, Pakistan, Nigéria.

Le 23 février 1985 a été retenu parle RI comme la date de la présentation du programme aux rotariens pour le 80ème anniversaire du Rotary et aux chefs d'états réunis pour le 40ème anniversaire de l'ONU.

Un objectif : assurer rapidement une couverture vaccinale de 80% dans le monde.

EN REALITE

La lutte contre ce fléau débuta en 1973, à cette époque il y avait près de 350.000 cas de polio dans le monde par an.

En 1973, des rotariens du district 730 aux Etats Unis et au Guatemala organisent la vaccination de 1 million d'enfants.

En 1978, grâce à son programme 3H - HEALTH HUNGER HUMANITY - le Rotary International lance sa première grande opération aux Philippines.

D'autres campagnes se succèdent : Bolivie, Haïti, Sierra Leone, Maroc... Mais vacciner des enfants par petits groupes est insuffisant. Il faut vacciner tous les enfants d'un pays si possible le même jour.

Ce seront les Journées Nationales de Vaccination (JNV).

La dernière épidémie de polio en France date de 1959.

En 1982, le Conseil d'administration du Rotary décide de "vacciner tous les enfants du monde contre la polio d'ici le centenaire du Rotary en 2005". C'est le programme POLIO 2005 qui deviendra plus tard POLIO PLUS

En début 1984, l'OMS reconnaît le statut d'ONG au Rotary.

En Octobre 1984, la Commission Polio 2005, propose de réunir 120 millions de $ pour la vaccination de tous les nouveau-nés

durant 5 ans et fournir une armée de volontaires pour administrer le vaccin.

Le 24 mai 1988, à la Convention de Philadelphie, 219 millions de $ sont réunis par tous les clubs du monde dépassant largement l'objectif.

C'est aussi lors de cette Convention que l'Assemblée mondiale de l'OMS décide que l'objectif doit être l'éradication de la polio dans le monde. Le Rotary, l'OMS, l'UNICEF et d'autres partenaires (Centers for Disease and Prévention Control) créent l'Initiative Mondiale pour l'Eradication de la Polio (IMEP). C'est l'initiative de santé publique la plus importante du monde

C'est vraiment, à ce moment, que tout commence !

Lorsque l'IMEP a été lancée en 1988, le poliovirus sauvage était ENDEMIQUE dans plus de 125 pays, paralysant plus de 1000 enfants par jour.

Depuis la première campagne de vaccination d'enfants aux Philippines en 1979, le Rotary et ses partenaires ont réduit le nombre de cas de polio de plus de 99 %.

Les progrès sont rapides et significatifs et l'histoire commencera peut-être à regarder 2012 comme l'année marquant le début de la fin du poliovirus :

Le nombre de pays d'endémie a été réduit à 3 (Afghanistan, Pakistan, Nigéria). Le nombre de cas de poliomyélite est de 223 fin 2012, contre 350 000 en 1988 (réduction de plus de 99 %).

L'éradication est possible.

En effet l'homme est le seul porteur du virus, la durée de vie du virus n'est que de quelques semaines dans l'eau ou le sol, le virus a déjà été éradiqué dans des régions entières des continents.

Il faut assurer une couverture vaccinale suffisante de plus de 90 % des enfants de moins de cinq ans.

Il faut améliorer la qualité de l'eau.

Le virus se transmet par l'intermédiaire d'eaux souillées, d'inondations ou d'aliments contaminés par les selles.

À KINSHASA, en République Démocratique du Congo le club Rotary a mis en route en l'an 1999 un plan d'inoculation du vaccin.

Daniel était président du club doyen du district avec plus de 90 membres. Combattre la polio devenait sa principale action.

Ainsi avec l'aide de tous les autres clubs de KINSHASA avec les Rotaract clubs de la capitale avec l'Interact et de nombreuses associations ils ont décidé de vacciner tous les enfants de moins de 5 ans de la ville de KINSHASA.

Ceci sans relâche à partir des premières journées, en septembre 1999 durant plus de 3 jours. Bien d'autres journées ont suivies En juillet 2001 débarquait à KINSHASA pour la première fois un Président international du Rotary :

CARLO RAVIZZA qui avait suivi l'action.

Daniel a profité pour lui demander de vacciner un enfant ainsi qu'au Président de la République de faire de même mais Il envoya son fils, l'actuel président de la république du Congo.

Pour financer l'action l'opération BOITES D'ALLUMETTES a été lancée auprès des grandes sociétés du coin,

qui a permis de remettre de nombreux PHF à des rotariens et bénévoles.

Daniel pourrait parler des heures de l'opération POLIO, durant ses 42 ans au ROTARY.

Le vaccin de la polio a évolué, est passé aux injections.

Le budget dépasse actuellement les 5,5 milliards de dollars dont près de 40% financé par le Rotary international

soit plus de 2,5 milliards de dollars.

La Fondation BILL et MELINDA GATES apporta à elle seule 1,8 milliards de dollars.

MAIS AUJOURD'HUI !

Trop de nombreuses zones de sous vaccinations sont propices à la POLIO :

La corne de l'Afrique, La Somalie ...

Le poliovirus dérivé d'une souche vaccinale fait son apparition à Madagascar, RD Congo,Syrie, Nigéria.

Tant qu'il restera un cas de polio n'importe où dans le monde tous les enfants sont à risque de cette maladie.

C'est pour cela que l'éradication de la poliomyélite est si importante et il reste beaucoup à faire.

Daniel nous recommande de voir le film BREATHE